Op%C3%A9racting%20 %20Carton%20Plein

Un soir à l'opéra

La nuit venait de tomber autour de la mairie du 9ème arrondissement. Bravant le froid et la pluie, plusieurs dizaines de courageux s'empressent d'arriver le plus vite possible, soucieux d'obtenir une place assise pour une représentation pas comme les autres. Devant la mairie, un jeune homme se tient debout, une liste et un stylo à la main, visiblement en train d'attendre plusieurs personnes. La salle commence déjà à se remplir, et les quelques trois cents places disponibles sont distribuées à la chaîne. Pour cet opéra d'un autre genre, on ne paye pas sa place : l'accès est gratuit et chacun peut assister librement au spectacle.

Le jeune homme semble inquiet : va-t-il réussir à retrouver le reste de son groupe ? Les minutes passent, l'heure de la représentation approche, et soudainement, le jeune homme voit arriver les derniers retardataires. L'équipe est donc au complet, et la bande de joyeux cartonneros se dirige vers la salle Rossini, pour assister à la fameuse opérette Pomme d'Api d'Offenbach. Avant de rentrer dans la salle, le jeune homme pose une dernière question à l'ensemble du groupe : "Est-ce que vous vous rappelez pourquoi on est là ce soir ?" Une de ses collègues s'empresse de lui répondre : "Eh ben, c'est nous qui avons fourni les cartons pour réaliser les décors du spectacle !"

Pomme%20d%27Api

Et en effet, c'est bien Carton Plein qui a fourni les 6 mètres cube de cartons qui ont servi à créer les décors de la scène. Grâce à Opéracting, l'association qui a organisé le spectacle, et Alexandre Camerlo, le directeur de l'association, également metteur en scène et scénographe de l'opérette, Carton Plein a pu obtenir des places pour toute l'équipe. Une fierté pour tous de participer à la réalisation de ce projet et d'être cités par le metteur en scène durant le discours d'introduction.

Il est un peu plus de 20 heures et la représentation peut enfin débuter. L'Ensemble Zoroastre, dirigé par Savitri de Rochefort, entonne les premières notes de l'ouverture de l'opérette, et chaque spectateur s'envole désormais pour une parenthèse de musique, d'humour, de magie et de contemplation. Une heure pour s'évader, vivre pleinement l'opéra et se laisser aller à la musique librement, loin des grisailles quotidiennes, unis sous les bannières de l'égalité, de la fraternité et de la diversité.

Decor carton

Et évidemment, on n'a pas pu s'empêcher d'aller voir les décors de plus près, et on confirme, tout est vraiment en carton !

Equipe%20d%C3%A9cor%20cartons

{{ message }}

{{ 'Comments are closed.' | trans }}